Une direction d’EHPAD dessaisie par sa tutelle

417 Views

 

 

Ce lundi 6 avril 2020, la direction de la Rosemontoise, établissement pour personnes âgées de Valdoie, au Nord de Belfort, a été dessaisie.

 

 

 

Les deux tutelles, l’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil départemental prennent la main pour deux mois reconductibles. La direction actuelle reste en place et sera placée sous leurs ordres.

 

L’ARS et le Conseil départemental court-circuitent ainsi la direction de cet établissement privé, géré  par l’association Servir. « Nous n’allions pas attendre davantage », commente Florian Bouquet, président du Conseil départemental.

  •  17 morts le 6 avril,
  • un personnel décrit par les familles et les élus comme « formidable et dévoué » mais aussi « en grande souffrance »,
  •  une direction vue comme « légère » par les observateurs extérieurs.

D’après le maire de la ville Corinne Coudereau: « 17 décès à l’état-civil, 21 contaminés, 18 suspects » dans la maison de retraite. D’après l’ARS, 16 décès dus au Covid, et trois autres morts liées au grand âge

 

Témoignages

« Dans cet EHPAD des hommes et des femmes meurent chaque jour dans le silence et l’indifférence des services publics en charge de leur protection.
Comment me taire quand je reçois chaque jour des appels à l’aide de leurs personnels soignants qui vont travailler avec l’angoisse de savoir qui de leur résident va partir dans la journée ou dans la nuit…
Que ce soit les soignants, les personnels d’entretien, de restauration, d’animation, Ils donnent tous chaque jour toute leur énergie et même plus pour les aider. Ils vont jusqu’au bout de leurs forces et finissent par craquer.

Aidons-les a prendre soin de nos aînés, donnons leur les moyens et les équipements c’est une question de vie ou de mort ! »

« C’est une vraie hécatombe », commente, dépité, un soignant extérieur, qui rappelle que des masques auraient permis de contenir l’épidémie.

« À la Rosemontoise, où les finances sont saines, nous sommes face à un problème de management », reconnaît  un membre de la Direction. Il confirme une situation sanitaire grave. « La semaine dernière, mes services logistiques sont allés jusqu’à Dijon pour dénicher 35 housses mortuaires ».

 

Seulement deux concentrateurs d’oxygène ont été mis à disposition des Ehpad du Territoire de Belfort, dont un pour la Rosemontoise.

L’ARS, qui gère le côté soins, a mis à disposition deux infirmiers… scolaires. Pénurie oblige !!! ».

La crise sanitaire liée au Covid-19 met en évidence des dysfonctionnements importants , un manque de moyens, une carence en coordination des soins et un état d’épuisement des personnels qui ne datent pas d’hier.

 

One comment

  1. l’Union syndicale départementale de la santé et de l’Action sociale CGT du Rhône a écrit une lettre ouverte au préfet de Région et au directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) pour les alerter sur la situation de l’Ehpad (Etablissement d’hébergement pour âgées dépendantes) Les Aurélias à Pollionnay dans le Rhône, qui appartient au groupe Korian.
    « Nous suspectons de nombreux décès, le chiffre de 28 est annoncé et pourtant rien, aucun écho, silence de la part de la direction »,
    « Nous demandons aux pouvoirs publics d’obtenir la vérité et de la rendre publique, de demander des comptes à la direction de Korian en général et à celle de Pollionnay en particulier
    Cette vérité est due aux résidents, aux familles aux équipes qui sont traumatisés par cette mortalité ». «Nous remettons en cause la gestion de Korian»

    « Lors de chaque crise, le groupe Korian est en première ligne concernant l’opacité de son fonctionnement et de ses pratiques », déplore le syndicat en faisant allusion aux 13 décès de résidents survenus au sein de l’Ehpad Korian Berthelot de Lyon en janvier 2017.
    La direction de l’Ehpad ne répond pas

    l’ARSa indiqué qu’il appartenait aux groupes privés de communiquer sur la situation de leurs établissements….

Laisser un commentaire